Cours gratuits sur les nouveautés Visual Studio 2019

visual_studio_purple-840x500Vous voulez connaître les nouveautés VS 2019 tout en restant chez vous? Sur le blog .Net MS j’ai trouvé ce passage intéressant, dont les liens sont extraits plus bas:

To help kick-start your experience with Visual Studio 2019, we’ve partnered with Pluralsight and LinkedIn Learning to bring you new training content. Pluralsight has a new, free, Visual Studio 2019 course (available until April 22, 2019). A path and skill assessment are also available, so you can dive right in. On LinkedIn Learning you’ll find a new course (free until May 2nd) covering the highlights in Visual Studio 2019.

https://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=2084935

https://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=2084757

Et si toutefois vous préférez réseauter en même temps, un meetup est organisé chez SOAT le 10 avril:

https://www.meetup.com/fr-FR/TechLabs-by-SOAT/events/259392196/

Advertisements

Dossier .NET Core 3 pour Programmez Juin 2019

La communauté des Azure NET Rangers est fier de vous annoncer que pour le magazine Programmez de Juin 2019, nous allons faire un dossier .NET Core 3 avec la participation de 5 Rangers:

  • Anthony : ASP.NET Core
  • Jean Pierre : WinForms, WPF
  • Hamza : C# 8
  • Cedric M : EF Core
  • Christophe : XAML Islands

 

RangersRegiment

Lancement de Visual Studio 2019

Hier soir s’est tenu le lancement de Visual Studio 2019 en live depuis Redmond, WA sur le campus Microsoft.

Les grandes nouveautés sont :

  • Amélioration du support Git
  • Support Azure DevOps et GitHub
  • Debugging Live Share entre Visual Studio et aussi Visual Studio Code !
  • Prise en main à distance de l’environnement de développement
  • Gestion d’assistance Intellicode avec AI intégrée
  • Nouveaux outils de recherche et de déplacement dans le code Visual Studio
  • Debugging en 64 bits separated process
  • Productivité C++ et compliance C++17
  • Nouveautés Xamarin Forms et Essentials

Fonctionnalités incontournables dans ASP.NET Core 2.2 WebApi: Validation

Introduction

La validation des entrées utilisateur est un scénario courant dans une application Web. Pour les applications de production, les développeurs consacrent souvent plus de temps et de code à développer que nous le souhaiterions. Lors de la création d’une WebAPI ASP.NET Core avec FluentValidation, il est important d’essayer de rendre la tâche de validation beaucoup plus facile que par le passé.

FluentValidation est une bibliothèque populaire .NET pour la construction de règles de validation fortement typées.

Configurer le projet

Télécharger le package Nuget FluentValidation.AspNetCore

PM> Install-Package FluentValidation.AspNetCore -Version 8.0.100

Ajouter FluentValidation dans Startup.cs

public void ConfigureServices(IServiceCollection services) 
{ 
   // mvc + validating
   services.AddMvc().SetCompatibilityVersion(CompatibilityVersion.Version_2_1).AddFluentValidation();
}

Créer un validateur

FluentValidation propose plusieurs validateurs intégrés. Dans le prochain exemple, vous verrez comment en utiliser deux parmi toute une panoplie:

  • NotEmpty
  • Must (permet de créer un validateur customisé)

Création d’un modèle a valider

Exemple avec une classe User:

public class User
{
   public string Gender { get; set; }
   public string FirstName { get; set; }
   public string LastName { get; set; }
   public string SIN { get; set; }
}

Création du squelette du validateur

Notez que votre validateur doit hériter de la classe abstraite nommée AbstractValidator.

public class UserValidator : AbstractValidator<User>
{
   public UserValidator()
   {
      // Règles ici
   }
}

Création des règles

public static class Utilities
{
   public static bool IsValidSIN(int sin)
   {
      if (sin < 0 || sin > 999999998) return false;

      int checksum = 0;
      for (int i = 4; i != 0; i--)
      {
         checksum += sin % 10;
         sin /= 10;

         int addend = 2 * (sin % 10); if (addend >= 10) addend -= 9;
         checksum += addend;
         sin /= 10;
      }
         return (checksum + sin) % 10 == 0;
   }
}

Dans cet exemple, nous nous assurerons que FirstName, LastName et SIN ne sont ni nuls ni vides, mais également que le numéro SIN est un SIN valide.

Assemblage final des règles de validation

Voici maintenant le résultat final, après assemblage des règles dans la classe de validation:

public class UserValidator : AbstractValidator<User>
{
   public UserValidator()
   {
      RuleFor(x => x.FirstName)
      .NotEmpty()
      .WithMessage("FirstName is mandatory.");

      RuleFor(x => x.LastName)
      .NotEmpty()
      .WithMessage("LastName is mandatory.");

      RuleFor(x => x.SIN)
      .NotEmpty()
      .WithMessage("SIN is mandatory.")
      .Must((o, list, context) =>
      {
         if (null != o.SIN)
         {
            context.MessageFormatter.AppendArgument("SIN", o.SIN);
            return Utilities.IsValidSIN(int.Parse(o.SIN));
         }
         return true;
      })
     .WithMessage("SIN ({SIN}) is not valid.");
   } 
}

Déclaration et activation des règles dans le Startup.cs

public void ConfigureServices(IServiceCollection services) 
{ 
   // Validateurs
   services.AddSingleton<IValidator<User>, UserValidator>();
   // mvc + validatiion
   services.AddMvc().SetCompatibilityVersion(CompatibilityVersion.Version_2_2).AddFluentValidation();
}

Manage your validation errors in Startup.cs

ASP.NET Core 2.2 nous permet de remplacer le comportement par défaut de la gestion de ModelState avec la configuration d’ApiBehaviorOptions. Nous disposons maintenant d’une alternative aux attributs MVC. Dans cet exemple nous configurons ApiBehaviorOptions pour renvoyer au client une réponse de type BadRequestObjectResult (Http 400) avec un objet contenant le code d’erreur, le message d’erreur global et la liste des erreurs rencontrées lors de la validation.

public void ConfigureServices(IServiceCollection services) 
{ 
   // Validators
   services.AddSingleton<IValidator<User>, UserValidator>();
   // mvc + validating
   services.AddMvc().SetCompatibilityVersion(CompatibilityVersion.Version_2_1).AddFluentValidation();

    // override modelstate
    services.Configure<ApiBehaviorOptions>(options =>
    {
       options.InvalidModelStateResponseFactory = (context) =>
       {
          var errors = context.ModelState.Values.SelectMany(x => x.Errors.Select(p => p.ErrorMessage)).ToList();
          var result = new
          {
             Code = "00009",
             Message = "Validation errors",
             Errors = errors
          };
          return new BadRequestObjectResult(result);
       };
    });
}

Quand une validation échoue, cette partie du code est donc exécutée (ModelState est false).

Validation en action!

Nous y voilà! Voyons comment cela fonctionne maintenant avec une démo.

Il est très facile d’utiliser un validateur après sa création.
Il nous suffit de créer votre action qui prend en paramètre votre modèle à valider.
En raison du service de validation ajouté à votre configuration, FluentValidation détectera automatiquement votre modèle lorsque vous l’utiliserez dans une action et activera le validateur!

Exemple de Controller:

[Route("api/[controller]")]
[ApiController]
public class DemoValidationController : ControllerBase
{
   [HttpPost]
   public IActionResult Post(User user)
   {
      return NoContent();
   }
}

Tests avec Postman:

validation-with-fluentValidation-fails

Conclusion

C’était un exemple de la vie courante d’implémentation de la validation dans un WebAPI Core ASP.NET 🙂.
Le code source complet peut être trouvé ici.